RDC: 11 morts et 935 évadés après attaque de la prison de Beni

Des hommes armés  non autrement identifiés  ont attaqué dimanche 11 juin la prison centrale de Kangbayi de Beni (Nord-Kivu). Selon des sources pénitentiaires, au moins 935  prisonniers se sont évadés. L’armée parle d’un bilan provisoire de huit morts.

L’attaque de la prison centrale de Kangbayi de Beni est intervenue aux environs de 15h30 locales. Selon des sources sécuritaires, un groupe d’assaillants non autrement identifiés a pris d’assaut  cette maison carcérale avant de réussir à libérer plusieurs centaines des prisonniers.

Les sources judiciaires et pénitentiaires parlent de 935 prisonniers qui se sont évadés au cours de cette attaque sur les 966 qui étaient en détention. D’après les mêmes sources, la trentaine des prisonniers restés encore dans  cette prison sont tous des militaires.

Le général Fall Sikabwe, commandant de la 34e région militaire et des opérations Sokola 1 Sud, déclare que huit éléments des forces de  défense et de sécurité commis à la garde de cette prison ont été tués au cours de cette attaque. Selon lui, des investigations sont en cours pour identifier les auteurs de cette attaque.

Après l’attaque de la prison de Kangbayi,  le gouverneur du Nord-Kivu Julien Plauku  annonce qu’un couvre-feu est instauré à partir de ce dimanche à 18h30  sur toute l’étendue de la ville et du territoire de Beni ainsi que de la ville voisine de Butembo.

La plupart des prisonniers dans la prison centrale Kangbayi de Beni étaient poursuivis pour participation aux mouvements insurrectionnels des ADF et des groupes Maï-Maï, vols à mains armées et viol.

source : www.radiookapi.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *